top of page
  • Photo du rédacteurNatacha de Santignac

Une Chablaisienne à la tête des Musées cantonaux du Valais

Nommée en octobre 2022, Marie Rochel, Montheysanne, a pour mission d’accompagner une refonte complète de l’offre muséale de la colline de Valère.

 

Intéressée par les humanités, Marie Rochel étudie d’abord l’Histoire, l’Histoire de l’art et la Philosophie à Lausanne. L’absence de télévision dans la maison familiale lui a donné le goût des livres, et elle ne craint pas d’en dévorer davantage pour son cursus. Après les œuvres, leur genèse et les réflexions qu’elles provoquent, l’étudiante s’engage dans le master en études muséales de l’Université de Neuchâtel. Pour son premier poste, elle rejoint un hôtel de ventes valaisan (2010/14). Elle y découvre l’art suisse (l’époque charnière fin XIXe - début XXe l’intéresse particulièrement), mais aussi le contact physique avec des objets précieux et rares. Marie Rochel devient ensuite adjointe au directeur du Château de Gruyères et conservatrice des collections pendant 8 ans.

 

Objectif 2035

Toujours avide d’apprendre et souhaitant donner un nouvel élan à sa carrière, elle se lance dans un master en administration publique à l’Institut des hautes études en administration publique de Lausanne. Lorsque la direction des Musées cantonaux du Valais se libère, la Montheysanne se sent prête à relever le défi de constituer un pôle muséal novateur sur la colline de Valère. Elle connaît très bien les problématiques de son canton, et possède une solide expérience. « Les trois entités, le Musée d’art du Valais, le Musée d’histoire du Valais et celui de la nature vont présenter des collections permanentes actualisées, mais notre volonté reste de créer des liens entre les structures muséales, les partenaires culturels et touristiques de la colline. Un visiteur pourra venir, et revenir, pour une heure, trois heures ou une journée grâce à une offre variée et dynamique. »

L’histoire, la nature et l’art contribuent à ressourcer nos esprits. Marie Rochel travaille quotidiennement pour que leurs écrins institutionnels, les musées, continuent de jouer leur rôle d’éducation et d’émerveillement encore longtemps.

 



Porte en bois avec une riche décoration en métal
Détail de porte à Sion, Valais. @Natacha de Santignac

 

54 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout
bottom of page