• Natacha de Santignac

Mon Lille

Mis à jour : mai 1

La Grand’Place et sa déesse

La Vieille-Bourse avec ses bouquinistes

Wazemmes décoré de son marché africain

La pâtisserie Meert, hum… ses délices raffinés

Les maquettes des citadelles de Vauban et une vraie

La rue Jules Guesde envahie d’odeurs d’Asie

La place de la République, son musée et sa préfecture

Les pavés mouillés de la rue de Béthune

Le Bois de Boulogne bercé par le clapotis de la Deule

Les cloches de Saint-Maurice, Saint-Michel, Saint-Pierre

Les façades colorées de la rue de la Monnaie

Le collège Jean Macé abandonné

Les montagnes de coquilles de moules de la braderie

La Porte de Paris rivale de la mairie

Les canaux enterrés malgré leurs heures de gloire

La maison Coilloit de Guimard dans son style art nouveau

Le ciel tout bleu, tout gris

Les Chtis au grand cœur

L’Hermitage Gantois et ses jardins parfumés

L’opéra voisin du beffroi

La maison natale de Charles de Gaulle

L’hospice comtesse, ses carreaux bleus de Delphes et sa salle des malades

Le quartier Moulins désaffecté d’usines parsemé de maisons ouvrières

Mon père, ses amis : les sdf, les putains, les gitans

Mon père, ses amis : Balzac, Nooteboom, Borges

Lille aujourd’hui, sans moi

Le Vieux-Lille, Lille, France.

0 vue

© 2020 par Alexandre Bocquillon. Créé avec Wix.com 

  • Blanc LinkedIn Icône
  • Facebook Clean