• Natacha de Santignac

Une rouge, une violette, une jaune

Mis à jour : mai 4

La journée radieuse se prêtait à la flânerie, et elle décida de se laisser guider par le vent en attendant l’heure du dîner au grand air. La clairière, belle et fraîche, l’invitait à la découverte. Elle ramassa une fleur, puis deux, puis trois. Une rouge, une violette, une jaune. Elle aima le contraste violent des teintes, s’étonna des frissons qui parcoururent son corps, et du plaisir qu’elle ressentait à observer sa création. Ses yeux se mirent à arpenter les alentours, et rapidement débusquèrent des tiges d’un vert profond, chaleureux qui sauraient, sans doute possible, harmoniser le mélange. Une mélodie enfantine et coquine se mit à frémir sur le bout de ses lèvres, alors qu’elle cherchait ardemment à nouveau du rouge, du violet et du jaune. Lorsque sa maman l’appela pour pique-niquer, elle rapporta triomphalement son bouquet et dit: « Quand je serai grande, je serai fleuriste. »



Tellement élégantes! Londres, Royaume-Uni.

© 2020 par Alexandre Bocquillon. Créé avec Wix.com 

  • Blanc LinkedIn Icône
  • Facebook Clean