• Natacha de Santignac

Vivez les Alpes !

L’association « Alpes vivantes », créée en novembre 2019, propose de mettre en valeur la diversité biologique, aussi bien la faune que son milieu de vie, dans le périmètre des Alpes vaudoises, à l’exception de celui du Parc naturel régional Gruyère Pays-d’Enhaut. Dynamique, et déjà très active, « Alpes vivantes » permet de s’investir dans de nombreux projets.

Mardi 1er septembre. J’ai rendez-vous à la gare d’Ollon avec Jean-Christophe Fallet, secrétaire exécutif de la structure pour une sortie sur le terrain. Un homme aux yeux pétillants m’accueille et m’invite à rendre visite au « châtaigner des Plumasses » à Antagnes. Le soleil, fraîchement arrivé, caresse les feuilles de cet arbre vénérable haut de dix-huit mètres, et dont la circonférence en atteint dix ! Devant tant de beauté, je ne puis que m’incliner. J’absorbe l’énergie du lieu, et me laisse bercer par la douceur de la lumière dansant entre les branches. La voix de Jean-Christophe Fallet me raconte l’histoire de la revitalisation de la parcelle, appartenant à trente propriétaires, dont l’un habite en Polynésie française. En effet, sans intervention humaine, les sous-bois et les prairies sèches disparaissent en quelques années seulement. Il rêve d’une récolte de châtaignes et d’une brisolée pour les bénévoles à l’automne.

Pas d’association sans soutien institutionnel fort

La naissance d’« Alpes vivantes » découle directement du projet d’identification de zones de conservation prioritaires des Alpes, mené par le World Wild Fund (WWF). Dans ce cadre, vingt-quatre territoires ont été définis grâce à une approche scientifique multidisciplinaire. Chacun d’eux représente une biodiversité spécifique. Selon une étude réalisée en collaboration avec l’université de Lausanne, 24% des espèces prioritaires suisses ont été observées dans le périmètre de l’association entre 1999 et 2019. L’espace, dont l’altitude varie de 400 à 3000 mètres, abrite une flore colorée, par exemple le lin des Alpes, une multitude d’oiseaux, parmi lesquels la gélinotte des bois et le tétras-lyre, sans oublier de grands mammifères tels que le cerf élaphe, le chamois, le bouquetin des Alpes ou le lynx des Carpates. Les évolutions climatiques récentes poussent les citoyens, de même que les pouvoirs politiques à s’investir dans des initiatives locales concrètes. C’est d’ailleurs le cas des communes fondatrices de l’association : Aigle, Ollon, et Gryon. Mais depuis 2020, Bex et Lavey-Morcles ont rejoint le mouvement, offrant, de facto, une véritable unité territoriale et un appui politique sans faille.

Soutenir des projets durables

Jean-Christophe Fallet explique que l’association vise à mettre en avant l’harmonie entre les hommes et l’environnement de la région : « Nous partageons un espace de vie commun, tentons de respecter chaque être le composant. » Les projets portés par la structure proviennent souvent de citoyens souhaitant s’engager concrètement pour l’écologie. Ils concernent aussi bien l’entretien de milieux naturels, le transfert de connaissance, la protection d’espèces sensibles, etc. Citons le débroussaillage partiel de l’alpage de Préserment, la promotion du tour des Alpes vaudoises à pied sur la route 46, l’observation d’écureuils, de hérissons, ou encore le nettoyage d’une prairie sèche à Antagnes. Les initiatives sont principalement menées par des bénévoles, mais le Service forestier intervient, de même que des entreprises locales. Sur le long terme, Jean-Christophe Fallet imagine une plateforme sur laquelle « on pourrait simplement ouvrir une session, visualiser les actions du jour, et savoir ainsi immédiatement où se rendre pour participer. » L’association encourage quiconque désirant explorer une idée à déposer un dossier. « Toutes les demandes demeurent soumises à l’appréciation du comité. Afin d’assurer une sélection juste, nous avons élaboré une grille d’évaluation en trois points : l’intérêt biologique du projet, son impact régional et son coût. » Alors, profitez de cette énergie en marche, et lancez-vous !


www.alpesvivantes.ch


Explorez la faune et la flore des Alpes vaudoises avec Alpes vivantes!



© 2020 par Alexandre Bocquillon. Créé avec Wix.com 

  • Blanc LinkedIn Icône
  • Facebook Clean