• Natacha de Santignac

Les zigzags du « 1928 »



Caroline Fehlmann, Ravoirante depuis toujours, est attachée à son village, et n’a qu’une envie : lui donner un zeste d’énergie. Comment ? En favorisant les échanges et en stimulant les liens entre ses différents habitants. Elle a réfléchi longtemps avant de se décider, et vient de se lancer dans l’aventure ! Retour sur la naissance du « 1928 », un food truck pas comme les autres !


La vocation du « 1928 » n’est pas de s’assurer que plus personne n’oubliera le code postal de Ravoire, non ! Mais si cela aide, eh bien, tant mieux ! Sérieusement, Caroline Fehlmann, instigatrice du projet, souhaite redynamiser les interactions entre les Ravoirants joliment perchés dans leur village au-dessus de Martigny, qui offre un très beau panorama sur la vallée du Rhône.


L’idée initiale

« Au départ, j’ai pensé à une épicerie d’appoint. Alors, j’ai contacté la Maison Villageoise, qui me paraissait un lieu central où les personnes se rencontraient déjà, mais je ne voulais pas entraver les activités programmées, puis la pandémie est arrivée, alors… ». Précisons que l’installation d’un tel local aurait engendré moult démarches administratives qui ont aussi eu raison du courage de Caroline Fehlmann.


L’itinérance

Germe ensuite le projet d’un food truck. Vous savez ces camionnettes ou ces remorques aménagées devant lesquelles se forme une queue si la nourriture s’avère bonne ! La deuxième option a été choisie, et le souhait de Caroline Felhmann est de naviguer d’un lieu à un autre, tout en restant à Ravoire, au moins dans un premier temps. Les positions pressenties : près de la Maison Villageoise, vers le réservoir (Arpille), et en face du couvert communal. « Ceci permet de toucher les différentes zones de Ravoire, et de nous faire connaître ». Naturellement, rien n’est définitif, et les zigzags du « 1928 » s’adapteront au gré des besoins ou des manifestations !


Le concept

Présenter des produits locaux comme du fromage, de la viande séchée et du vin en dégustation sur place ou à l’emporter, de délicieux desserts maison, mais aussi des articles d’épicerie de première nécessité, histoire de ne pas devoir redescendre en plaine lorsqu’on est étourdi ! « J’ai contacté plusieurs fromagers, bouchers ou vignerons de la région. Mon souhait : varier les plaisirs en proposant des saveurs différentes à fréquences régulières. Cela offre un plus grand choix, et plus de découvertes », précise Caroline Fehlmann. Ma foi, il est vrai qu’on ne connaît pas toujours toutes les possibilités des circuits courts de son district, même en étant du cru !


La pandémie n’a pas eu raison de notre besoin de socialisation, mais parfois une initiative donne le « la », et c’est toujours bon à prendre ! Si vous habitez Ravoire, nul doute que le 1928 peut devenir un lieu de rendez-vous bien apprécié. Si vous passez par le village, ou terminez une randonnée, quoi de plus sympathique que de déguster un fromage succulent avec un jus d’abricot ou un verre de vin avant de continuer votre route ?


Le 1928 est ouvert tous les samedis et les dimanches du mois d’août de 11h à 16h30. Il est garé sur le parking du « Réservoir » sur la montée de l’Arpille à Ravoire.

L’inauguration est prévue le vendredi 10 septembre devant la Maison Villageoise, route de Feylet à Ravoire.


Pour tout renseignement : www.le1928.ch ou 0796985480







404 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout